Tasmania trip

Tasmania trip

Un petit bilan de notre voyage autour de la Tasmanie avant de repartir sur Melbourne.
L’île offre des paysages différents de ceux qu’on voit sur le mainland.
On se rend aussi compte que si elle fait grosso modo 10 fois la taille de la Corse, elle représente un confetti sur la carte globale du pays continent.
Nous y avons quand même parcouru environ 2.500Km de routes (dont quelques pistes), au travers de forêts et de prairies, des montagnes de Cradle et du centre, et randonné le long de baies fantastiques.

Ce qui nous a plu ? les paysages, leur diversité, les animaux sauvages, la flore et la tranquillité et l’isolement.
Ce qui nous a moins plu ? Nous sommes un peu déçu de ne pas avoir pu voir de très grands arbres comme nous avions pu en observer l’année passée dans le Western Australia.
Il faut dire que les coupes d’exploitations forestières sont plutôt franches et en moins de deux siècles ont bouleversé le paysage original de la Tasmanie. On sait tout de même qu’il en reste de très grand dans des secteurs très reculés et peu accessible pour les touristes sans 4×4 que nous sommes, essentiellement sur l’ouest de l’île.
Un regret, ne pas avoir croisé la route d’un Tasmanian Devil, l’espèce en grand danger se faisant rare, peut-être aurez vous plus de chance que nous, il parait que c’est encore possible.

Au final, une bonne expérience, un voyage à faire.
Il faudrait probablement y passer plus de temps, 3 semaines minimum, pour mieux couvrir le territoire surtout en fonction de la météo, capricieuse, qui compte au minimum un jour de pluie sur trois en moyenne, quelle que soit la saison…
Aller, on rentre à Melbourne pour une dernière semaine!

Tasmania trip Tasmanie, Australie

A view from upside down

A view from upside down

Une vue à l’envers sur la région occupée par la Tasmanie, en face de l’Antarctique, à bonne distance certes, mais en ligne directe séparé par l’océan glacial Austral.
Quand on pense qu’il y a environ 45 millions d’année, l’Antarctique et la plaque d’Australie faisait partie du même super-continent, le Gondwana

Tasmanian Museum and Art Galery, Hobart, Tasmanie, Australie

Desert Island Disc

Desert Island Disc

Artiste : Patrick Hall au Tasmanian Museum and Art Galery à Hobart.
Cette installation est positionnée à 88cm du sol, ce qui représente le niveau moyen d’élévation du niveau de la mer.
Cette montée des eaux concerne 7 millions d’habitants du Pacifique qui vont être submergés dans les quelques années à venir.
(Si mes souvenirs de la lecture du texte au-dessus de la ligne sont corrects.)

Tasmanian Museum and Art Galery, Hobart, Tasmanie, Australie